La liposuccion : résultats, suites opératoires, risques et contre-indications

La liposuccion, appelée également lipoaspiration, est une opération de chirurgie esthétique qui consiste à aspirer des excès graisseux sous-cutanés localisés. Cette intervention reste la plus efficace pour éliminer les bourrelets, et divers amas graisseux persistants dans l’ensemble du corps d’une femme ou d’un homme. La liposuccion est désormais très précise grâce aux canules de plus en plus fines (jusqu’à 2mm de diamètre) qui permettent un travail d’une haute précision. On peut ainsi réaliser une véritable liposculpture de la zone à traiter en lui donnant de nouvelles proportions. 

 

La liposuccion, qu’est-ce que c’est ?

À l’origine, la liposuccion a été mise au point par le docteur Yves-Gérard Illouz en 1977. Son principe est simple : aspirer la graisse localisée, de la manière la moins douloureuse possible. La liposuccion, vous permet d’évacuer les amas graisseux de votre organisme.

 

En quoi consiste l’intervention de la liposuccion ?

 

La technique de lipoaspiration consiste à introduire à travers des incisions millimétriques, des canules à bout rond qui servent à déloger et aspirer les adipocytes. L’objectif est d’obtenir un rendu naturel en aspirant la graisse de façon régulière et homogène.

Sur quelles parties du corps peut-on aspirer la graisse ? 

La liposuccion est utilisée pour enlever les amas graisseux des zones du corps qui résistent au régime alimentaire et à l’exercice, comme l’abdomen, les bras supérieurs, les fesses, la poitrine et le dos, les hanches et cuisses (culotte de cheval), le visage (le double menton, les bajoues, l’ovale du visage), la face interne des genoux.

Êtes-vous un bon candidat pour la liposuccion ?

 

Comme c’est le cas pour toutes les opérations, la liposuccion est une intervention chirurgicale qui comporte des risques. Vous devez donc être en bonne santé pour la subir.  Vous n’êtes peut-être pas un bon candidat si :

 

  • Vous cherchez une solution radicale pour déloger la cellulite qui vous dérange. La liposuccion n’est pas un traitement de la cellulite.
  • Vous êtes en surpoids ou obèse. La liposuccion n’est pas une procédure de perte de poids. Cependant, elle peut apporter un déclic pour une personne souhaitant perdre du poids. 
  • Vous souffrez d’une maladie grave, d’un problème médical ou d’une infection qui pourrait nuire à la guérison.
  • Votre peau a une faible élasticité.

Dois-je perdre du poids avant ma liposuccion ?

 

Nous vous recommandons de vous rapprocher le plus possible de votre poids corporel idéal avant de subir une liposuccion.

 

Comment se déroule l’intervention ?

La liposuccion se passe au bloc opératoire sous anesthésie locale ou générale en fonction de l’importance de l’intervention. Ce geste se fait en ambulatoire le plus souvent, mais peut nécessiter une nuit d’hospitalisation. La durée de l’intervention, varie de 30 minutes à 2 heures, en fonction de la quantité de graisse à aspirer et du nombre de zones à traiter.

La liposuccion : quels risques ?

 

Il y a plusieurs risques possibles directement liés à la liposuccion que vous devez encore prendre en considération, y compris :

 

  • Saignement
  • Complications inhérentes à l’anesthésie
  • Choc (habituellement à cause d’un manque de liquide pendant l’intervention chirurgicale)
  • Accumulation de liquide (poches de liquide se formant sous la peau)
  • Infections (streptocoque, staphylocoque)
  • Embolie graisseuse (lorsque de minuscules morceaux de graisse se détachent et bloquent la circulation sanguine)B
  • Brûlures des instruments utilisés dans la liposuccion
  • Enlèvement inégal de la graisse
  • Réactions à la lidocaïne
  • Changement dans la sensation de peau et engourdissement
  • Dommages aux nerfs, aux vaisseaux sanguins, aux muscles, aux poumons et aux organes abdominaux.

 

C’est là que le choix du chirurgien fait la différence ; le recours à un chirurgien expérimenté et de bonne réputation diminue considérablement les risques et la possibilité d’effets secondaires.

La liposuccion : quelles suites opératoires ?

 

Vous porterez un vêtement de compression ou des bandages élastiques après l’intervention pour réduire l’enflure et maintenir votre nouvelle forme corporelle pendant la guérison. 

 

Certaines opérations nécessitent le port du vêtement de contention jour et nuit, tandis que pour d’autres, il ne faut les porter que pendant la journée. 

Pourquoi porter un vêtement de compression ?

 

  • Une meilleure cicatrisation

 

Le vêtement de compression est essentiel pour une cicatrisation optimale. En effet, la cicatrisation est plus rapide lorsque la peau est serrée aux tissus. De plus, le port d’un vêtement de compression aide à minimiser le gonflement qui se développe en premier lieu et contribue à accélérer la résorption du liquide d’œdème qui collecte.

 

  • La prévention de la rétention d’eau

 

Après l’élimination de la graisse, un espace est laissé derrière. Les mêmes forces qui causent un gonflement pourraient également provoquer une accumulation de liquide dans cet espace, ce qui conduit à des poches de fluide clair appelées séromes. Ces poches peuvent être inconfortables et nécessitent un drainage. En appliquant une compression externe avec un vêtement, l’espace est maintenu serré pendant que les tissus se cicatrisent. Ce qui permet à la peau prévenir ces collections de fluides.

  • Amélioration du mouvement 

Porter un vêtement de compression après une liposuccion facilitera vos allées et venues et permettra de maintenir votre posture.

 

Le vêtement de post-liposuccion favorise le rétablissement de l’abdomen, de la taille, du dos, des hanches et des jambes. Portez-le pour retrouver une silhouette plus ferme. 

Quelles sont les contre-indications à la liposuccion ?

Il est d’abord essentiel d’avoir une peau élastique et d’une bonne épaisseur pour obtenir un bon résultat suite à une liposuccion. En effet, la lipoaspiration peut aggraver le phénomène de cellulite. Les personnes souffrant d’un excès de peau et d’un amas graisseux, la lipoaspiration n’est pas la solution idéale.  Après une grossesse, une forte perte de poids, ou avec l’âge, la peau perd en qualité, et en élasticité. D’où l’importance d’éviter cette intervention qui pourrait aggraver l’apparence de la peau au niveau des zones traitées. Nous recommandons plutôt, dans ce cas, une exérèse de la peau et de la graisse plutôt qu’une liposuccion

 

Une contre-indication à la liposuccion c’est la consommation de tabac. Nous incitons donc les personnes qui comptent réaliser une liposuccion d’arrêter complètement le tabac durant le mois précédant l’intervention. Vous devez également éviter la pilule contraceptive ainsi que tout médicament contenant de l’aspirine 10 jours avant l’intervention.

 

Qu’en est-il des cicatrices après la liposuccion ?

 

Malheureusement, il est nécessaire d’avoir une ou plusieurs cicatrices suite à la liposuccion, mais tous les efforts sont faits pour minimiser les cicatrices et s’assurer qu’elles sont bien dissimulées. Les cicatrices seront placées dans les zones les moins visibles autant que possible.

 

Vous souhaitez réaliser une liposuccion en Tunisie ?

Si vous souhaitez prendre un rendez-vous et consulter l’un de nos spécialistes pour une liposuccion en Tunisie, contactez-nous par mail, téléphone ou via notre site avec le formulaire de prise de rendez-vous. Notre chirurgien vous informera, durant la première consultation, sur la position des cicatrices, sur les modalités et les limites de l’opération, sur les suites opératoires ainsi que les principaux risques, pour une décision totalement éclairée.

 

À Propos

Un concept multidisciplinaire unique. Vous y trouvez en effet sous le même toit des praticiens accrédités auprès des cliniques et des hôpitaux, entourés d’un personnel soignant très qualifié.

Charte d'utilisation | Mentions légales

Newsletter

Inscrivez-vous pour être à jour de nos dernières actualités.

Contact

31 Partages
Partagez31
Tweetez
Enregistrer