La plasmathérapie ou PRP : une solution naturelle contre la perte de cheveux

La perte de cheveux est un problème qui préoccupe autant les femmes que les hommes. La médecine régénérative, dite médecine de thérapie cellulaire, propose aujourd’hui différentes possibilités et techniques de rétablissement capillaire. Le traitement de repousse des cheveux par injection de PRP se base les facteurs actifs de croissance contenus dans le plasma riche en plaquettes. Le concentré de plaquettes, ou plasma riche en plaquettes, prélevé chez le patient est réinjecté dans son cuir chevelu.

À qui s’adresse le PRP cheveux ?
Le traitement de repousse des cheveux par PRP est destiné aux personnes qui souffrent d’une perte anormale de densité capillaire. L’injection peut également être réalisée pour stopper la chute, pour favoriser la repousse. Ce traitement peut aussi être réalisé au cours d’une intervention chirurgicale de microgreffes capillaire afin de stimuler la reprise des greffons. En effet, votre médecin peut vous recommander une plasmathérapie comme complément de traitement des micro-greffes puisqu’il permet d’activer la repousse des cheveux greffés.

Comment le PRP fonctionne ?
Le PRP consiste à revitaliser le capillaire grâce à un procédé qui stimule les cellules souches. Les cellules souches, appelées également Stem Cells, sont les cellules responsables de la régénération de nouvelles cellules (osseuses, cartilage, et notamment les bulbes pileux). Le PRP à injecter au patient est obtenu à partir de son propre organisme.

Comment se déroule l’intervention ?

Une infirmière réalise une prise de sang. Par la suite le sang prélevé va être passé immédiatement en centrifugeuse pour séparer les différents composants sanguins et récupérer le plasma riche en plaquettes. Le sérum obtenu est en effet un concentré de plaquettes sanguines contenant des cellules souches, facteur de croissance.

Le PRP est réinjecté dans les zones concernées par la perte de cheveux avec une fine aiguille. Là où elles sont injectées les plaquettes, ces cellules vivantes, vont « réveiller » les cellules souches des follicules pileux. Elles vont les inciter à fabriquer un nouveau cheveu. Le traitement PRP s’articule autour de quatre séances à quinze jours ou un mois d’intervalle. La séance dure environ 30 minutes.. Ensuite, une injection de rappel par an suffit. L’intervention peut être un peu douloureuse. Cette technique ne peut pas être réalisée sous anesthésie locale qui altère les propriétés des cellules souches.
L’injection PRP cheveux : des résultats satisfaisants
Juste après la première séance, les cheveux deviennent plus brillants, plus soyeux et plus épais au toucher. Suite à la deuxième séance, vous allez remarquer un ralentissement de la chute des cheveux. Au bout de la troisième séance, l’arrêt de la chute se confirme et s’accompagne du démarrage de la repousse et d’une augmentation de la masse capillaire.
Quels sont les risques du traitement par PRP ?
Le PRP provient du propre sang du patient donc il n’y a aucun risque lié à la transmission de maladie comme pour les transfusions sanguines.
Les seuls risques sont inhérents à toute injection dans le corps humain à savoir une contamination par un germe lors de la préparation ou de l’injection du PRP et l’infection de la zone infiltrée. Le patient doit notifier à son médecin tout gonflement douloureux et chaud avec fièvre durant les jours qui suivent l’intervention. Il saura adapter au plus vite l’exploration et le traitement de cette éventuelle infection.
Nausées, une baisse de la tension, sueurs profuses, une baisse du rythme cardiaque…Un malaise vagal simple peut se produire pendant ou au décours du geste. Il est le plus souvent bénin et transitoire. Il suffit de s’allonger en tenant les jambes surélevées pour le faire disparaître. Ce risque est très faible
Le point de ponction peut rester douloureux pendant quelques heures. La douleur s’estompera spontanément ou après la prise d’un antalgique.

Y a-t-il des contre-indications au traitement par PRP ?
Un bilan clinique et paraclinique (échographie) est essentiel pour poser un bon diagnostic avant le traitement par PRP.
Signalez à votre médecin toute affection ou symptôme dont vous pourriez souffrir ainsi que tout traitement en cours. Signalez-le en particulier si :
vous suivez un traitement anticoagulant par voie orale ou par injection ;
vous êtes allergique en particulier aux produits iodés ou sujet aux malaises ;
vous avez actuellement une maladie infectieuse, ou si vous avez eu récemment une fièvre ou une infection cutanée ;
vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Aucune de ces situations ne constitue une contre-indication formelle à l’injection mais vous devez les signaler à votre médecin. Il les prendra en compte pour juger de la nécessité de prendre des précautions supplémentaires ou d’effectuer une surveillance particulière.

Combien coûte un traitement par PRP ?
Le prix du traitement par PRP varie selon les zones à traiter et l’évaluation médicale. Si vous souhaitez réaliser un traitement de repousse de cheveux par PRP en Tunisie, contactez-nous et prenez rendez-vous avec l’un de nos médecins. Nous proposons des tarifs moins chers qu’en Europe et dans le cadre d’un séjour tout inclus. Contactez-nous pour connaître l’ensemble des options qui s’offrent à vous, leurs modalités et pour un devis précis.

À Propos

Un concept multidisciplinaire unique. Vous y trouvez en effet sous le même toit des praticiens accrédités auprès des cliniques et des hôpitaux, entourés d’un personnel soignant très qualifié.

Charte d'utilisation | Mentions légales

Newsletter

Inscrivez-vous pour être à jour de nos dernières actualités.

Contact

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer